La fleur de sel : le sel de mer tendance pour les gastronomes

Publié le : 30 juin 20213 mins de lecture

La plupart des gens ne se demandent même pas d’où provient le sel qu’ils utilisent pour assaisonner les plats qu’ils cuisinent quotidiennement. Et pourtant, il est toujours bon de savoir ce qui se trouve dans son assiette. La preuve, selon le produit utilisé, le goût et la saveur d’un met peut carrément changer du tout au tout. Et cela, les gastronomes l’on bien compris. C’est une des raisons pour lesquelles ils ont actuellement tendance à utiliser la fleur de sel pour mitonner ne serait-ce une simple soupe.

Le sel, une ressource inépuisable !

En général, le sel est un cristal ionique que l’on appelle communément chlorure de sodium dans le jargon scientifique. C’est ce qui qualifie le sel ordinaire qui est un élément essentiel à la survie de tout être vivant. Que ce soit sur la terre ferme ou dans la mer, du sel il y en a partout. Il suffit de savoir exactement comment l’extraire pour pouvoir le consommer, notamment sous forme de fleur de sel.

Les origines de la fleur de sel

On ne peut trouver la fleur de sel que dans les marais salants. Elle se présente comme une très fine couche de sel juste à la surface de l’eau. Le paludier la ramasse avec dextérité en début de soirée vu que celle-ci ne se forme que très tôt le matin. Actuellement, les salins ou encore les marais salants constituent une réserve inépuisable de ce précieux cristal ionique. En effet, un litre d’eau de mer contient en moyenne 30 grammes de sel.

Quelles sont les différences entre le gros sel, la fleur de sel, et le sel fin ?

Le gros sel peut être obtenu de deux manières différentes. En effet, il peut être issu de la mer mais également issu des gisements souterrains. Du point de vue de sa couleur, il peut être naturellement gris, comme c’est le cas du gros sel de la côte Atlantique, mais il peut être naturellement blanc, comme c’est le cas du gros sel de la Méditerranée. On peut ioder et fluorer le gros sel blanc.
La fleur de sel se récolte à la main par les paludiers ou encore les maîtres-sauniers. Elle a la capacité de se dissoudre plus rapidement que les autres types de sel. Ainsi, elle ne s’ajoute qu’en fin de cuisson pour relever les saveurs des bons petits plats.
Le sel fin peut être utilisé à tout moment. Il peut être de nature souterraine ou marine.

Plan du site