La vente de produits locaux sur internet

La vente de produits locaux sur internet

Consommer des produits achetés dans un rayon ne dépassant pas les deux cent cinquante kilomètres autour de son domicile est devenu un vrai challenge. Les locavores, adeptes du manger local, recherchent en effet en premier lieu à se fournir auprès des petits producteurs. L’expansion de ce mouvement est telle que les professionnels ont dû s’adapter pour satisfaire des clients très exigeants, privilégiant une alimentation non seulement locale mais aussi bio ou du moins cultivée ou élevée dans un esprit raisonné.

Où acheter les produits locaux ?

L’embarras du choix s’offre aux locavores. Les marchés, en premier lieu, constituent un lieu très pratique pour s’achalander car ils regroupent bon nombre de petits producteurs. Le système des paniers garantie aussi des produits fraichement cueillis. Mais, les légumes et des fruits qui sont bien sûr de saison, se retrouvent toutes les semaines et lassent parfois les consommateurs. Il n’en reste pas moins que c’est un moyen parfait pour se procurer des denrées sainement cultivées pour un moindre coût.

Petit à petit, les producteurs se sont organisés et ont ouverts des magasins dans lesquels les produits sont vendus. On y retrouve un peu de tout et éleveurs, fromagers, apiculteurs, maraîchers, vignerons … viennent tour à tour servir et participer à l’organisation, à la comptabilité, au bon déroulement de cet endroit. Les échanges sont fréquents et permettent ainsi aux professionnels d’expliquer pourquoi ils ont opté pour tel ou tel mode d’agriculture ou d’élevage, comment ils transforment une matière première en miel, en confiture, en soupe, en fromage ou sa façon de faire le pain.

Mais, les locavores avaient aussi besoin de pouvoir, tranquillement, choisir des produits sans se déplacer. Les sites de ventes de produits locaux en ligne ont alors fait leur apparition et les propositions ne cessent d’affluer. Leurs ventes ont d’ailleurs explosé pendant la récente épidémie de Covid-19. Les marchés notamment ont été fermés, obligeant les consommateurs à se fournir en grandes surfaces où les produits locaux ne sont généralement pas en première ligne et où la saisonnalité n’est jamais respectée.

Foodtrack, le site en ligne qui monte

Pleins de convictions sur le bienfait de travailler avec des producteurs locaux, les administrateurs de Foodtrack se sont lancés comme défi de fournir des produits de tout le pays à des consommateurs soucieux de préserver des métiers artisanaux et, par là même, leur santé. Le plus de l’achat sur des sites en ligne est en effet de pouvoir déguster des produits venant de départements différents, diversifiant de fait une alimentation respectant les codes du locavorisme.

Pour ce faire, Foodtrack met à contribution ses clients en les impliquant pour que « la nourriture devienne plus juste et transparente » et pour qu’ils dispensent ce message à des personnes encore sceptiques. Site nouvellement créé, la liste des petits producteurs ne cessent de s’allonger. On y retrouve déjà volaillers, bouchers, vignerons, brasseurs, fromagers, oléiculteurs, producteurs d’algues et de spiruline entre autres. Un pépiniériste et un restaurateur, spécialiste en plats réunionnais viennent même compléter ce panel déjà bien fourni. Et ce n’est pas fini, puisque « tout ce qui se mange, doit être sur Foodtrack ».

Simplissime d’utilisation, la livraison peut se faire de différentes façons : lors d’une tournée hebdomadaire par exemple, ou directement au magasin du producteur s’il en possède un ou sur le marché. Les produits qui le supportent peuvent être envoyés en colis. Foodtrack se charge alors de la livraison. Tout est pensé pour que le client ne perde pas de temps et récupère sa marchandise comme il le souhaite.

Pourquoi acheter des produits locaux ?

Quel intérêt à courir après des denrées que l’on retrouve en supermarchés ? Les bienfaits du locavorisme ne sont plus à démontrer et ils touchent tout le monde. Les consommateurs redécouvrent les vertus des produits frais et sains, font des découvertes comme les légumes anciens par exemple, réapprennent à échanger avec les producteurs, à comprendre et à respecter leurs choix. Ces professionnels, quant à eux, voient leurs professions respectives revalorisées et un lien de confiance s’établit à nouveau avec les locavores qui ont compris tout le bénéfice que chacun peut en tirer. D’autre part, les impacts écologiques sont principaux : la monoculture est abandonnée au profit de la polyculture, les emballages sont moindres et les transports réduits.

Foodtrack participe activement à ce phénomène, mettant en lien producteurs et clients avides de faire revivre des professions indispensables au bien être de tous.